Pages vues

27/10/2019 - FSGT - Souvenir Réné VIETTO-Col de Braus.

Baptiste BIANCO, 1ere victoire sous le maillot de l'OCCA

C'est par une belle matinée presque estivale, pas de vent, pas de nuage, ciel bleu, soleil sympa et température autour de 22°C au sommet du col de Braus, à 1 000 m, que le SPOC a organisé cette montée sèche.
Bref, on est bien sur la Cote d'Azur !

Dernière épreuve du calendrier FSGT 06 sur route et on peut dire toute fédération comprise.

Le col de Braus est un col mythique. C'était celui de René VIETTO, son jardin. Il l'escaladait souvent et avec les "braquasses" et les vélos en plomb de son époque (années 40..)

Une stèle à sa mémoire est érigée au sommet de ce col.

Clap de fin pour cette saison et, à cette occasion, le club organisateur (SPOC) est la Commission Cycliste FSGT 06 offrent l'inscription à tous les concurrents et concurrentes.

Départ de la gare de l'Escaréne, neutralisé jusqu’à la sortie du village de Touet de l'Escaréne (~2 km).

C'est un peloton toute catégorie d'une quarantaine de coureurs qui s'élance à l'assaut des lacets du Col de Braus aux pentes irrégulières. 
8.5 km de course, avec "cardio" à fond, et 560m D+. Pente moyenne de 6.6% et deux passages >10%, voir un maxi à 13%.

Il fallait pas être dans un jour "sans". Pas le temps de se refaire une santé sur ce type de course. Tout de suite, ça va... ou pas. 

Pour Baptiste BIANCO (J1), c'était sa première course avec le maillot de l'OCCA. Baptiste c'est vite rendu compte que c'était un jour... "sans".

Et à peine le départ donné, une première accélération éparpille par l’arrière un par un une grande partie du peloton.

A l'avant, une surprise, c'est un Cadet 1ere année  qui déclenche rapidemment les hostilités. Colin SAVIOS du VC Froges (Grenoble), Cadet 1 (15 ans). En fait, déjà un vrai spécialiste des courses de cote dans sa Région.

Seul Jérémy MILLO - Espoir (SC Nice) - et David POLVERONI (Grenoble) arrivent à le suivre. Mais pas très longtemps. Une deuxième accélération de SAVIOS  le propulse seul à l'avant. 

Colin SAVIOS termine avec 1' d'avance sur Jérémy MILLO. Comme au Col d'Eze la semaine précédent où il terminait second à 1' derrière le Vétéran Pascal BOUSQUET. Pas de chance pour Jérémy qui s'est retrouvé dans le cadre de ces deux courses de côte  privé de victoires par deux générations : l'une avec un palmarès bien établi et l'autre à coup sure un palmarès en devenir et déjà ouvert.

Pour Baptiste BIANCO, jusqu'à mi course, il pouvait encore espérer faire un top 5. Mais c'était le fameux jour "sans". 

Baptiste s'est retrouvé en poursuite dans un groupe de 6 coureurs, en fait ce qui restait du peloton. Il a fait sa part de travail au sein de ce groupe, mais il lâche prise avant les grosses pentes pour terminer à une honorable 11eme place et 1er junior.

Un autre coureurs de l'OCCA était présent au départ. Patrick BUSI qui avait des ambitions dans la caté. 4.
Mais les pentes du Col de Braus ramène vite à la dur réalité. A bloc dès le départ, Patrick devra se contenter de la 6eme place en caté4.

La victoire de Baptiste BIANCO clôture de belle façon la saison 2019 et porte le compteur des 
victoires pour l'OCCA à 160 !

Maintenant repos et place à partir de décembre à la reprise de l'entrainement pour une saison pleine d'aventures et de bouquets en 2020.
DH

Classement :
- 11 Baptiste BIANCO - 1er Junior
- 25 Patrick BUSI - 6eme caté 4.

Baptiste BIANCO - 1ere victoire sous le maillot de l'OCCA
Arrivée de Baptiste BIANCO
Arrivée de Patrick BUSI



































































Patrick BUSI... à fond !
 
Baptiste BIANCO et Patrick BUSI au départ





Ousmane SENE (SC Nice) va rejoindre l'OCCA (Espoir)
La dernière photo de "Famille" FSGT 06 de la saison 2019























13/10/2019 - FSGT - Gentleman de Nice

Deux antibois au Gentleman de Nice

Deux coureurs de l'OCCA ont pris le départ de la 1ère Gentleman de Nice (FSGT) ce dimanche 13 octobre 2019. Une organisation sans faille du MBC sur un parcours roulant empruntant la 202. 

Un petit peu plus de 12 kms sont au programme de cette épreuve chronométrée par équipe de 2 (avec obligatoirement un coureur de +40 ans).

Le premier coureur de l'OCCA à partir est le jeune Minime Bastien RIDEL accompagné par Georges ANTUNES de Pégomas. Il s'est battu jusqu'au bout avec son "gros braquet" de 46x14... Ils terminent à la 24ème place en 19'08" à un peu plus de 38 km/h de moyenne. 

Le second coureur à prendre le départ est Julien CHOMARAT, toujours accompagné du vaillant Georges ANTUNES quelques minutes plus tard. Ils accrochent la 22ème place en 18'43".

A noter la performance des vainqueurs Lebeau/Michel du MS Mandelieu qui s'imposent en 16'00".
AR
Bastien RIDEL & Georges ANTUNES
Julien CHOMARAT & Georges ANTUNES
Julien CHOMARAT & Georges ANTUNES au départ.

20/10/2019 - FSGT - Col D'Eze - Article Nice Matin

Article paru dans Nice Matin du lundi 21 octobre


20/10/2019 - FSGT - Course de côte du Col d'Eze.

Antony ROLANT termine brillamment la saison
1er Junior - 4eme au Scratch

Cette course de côte, souvenir SCALBI, emprunte la mythique ascension du Col d'EZE, mais pas sur sa totalité. Elle s’arrête avant la partie finale en légère descente.

C'est un peloton toute catégorie, fort d'une quarantaine d'unités, surtout des spécialistes de la montagne, qui s'élance pour une ascension sèche de 7.200 km où il ne faut pas se tromper sur la stratégie à mettre en place. Toutes les erreurs se paient cash.

Départ fictif  1km avant le pied de la Grande Corniche qui mène de Nice à La Turbie. Départ réel donné au pied de cette ascension pour tout de suite se retrouver face à des pentes entre 7/9% sur plus de 2 km.

Le 1er km se fait sans que personne bouge une oreille. Qui va dégainer le premier ?

C'est le monégasque Roger MIQUET qui s'y colle. C'est parti !
Il tiendra un bon km, sans pouvoir faire d'écart significatif.

Derrière, le grand favori Pascal BOUSQUET (Ciclistica Ospedaletti), qui est un ancien de l'OCCA, comme attendu prend les choses en main.

Il attaque sèchement et emmène avec lui un spécialiste des courses de côte Jérémy MILLO (SC Nice). Mais ce dernier ne pourra pas suivre le tempo imposé par le leader. 
Il lâchera prise avant les 4 chemins.

Derrière les deux homme de têtes, un petit peloton de dégage.
Antony ROLANT, bien en jambes, en fait partie.

Pascal BOUSQUET,  ne sera jamais inquiété et passera la ligne d'arrivée en solitaire. Derrière arrive Jeremy MILLO qui a su préserver sa seconde place.

Pour la troisième place sur le podium, ils sont trois qui vont se départager au sprint : Marcelo CARVALHO (VC Menton), un autre spécialiste des courses de côte et qui revient après un arrêt prolongé suite à une sérieuse chute, Myles O'BYRNES (Cavigal) et Antony ROLANT, le Junior1 de l'OCCA.

C'est à 300 m de la ligne qu'Antony ROLANT, partant de l'arriére, lance sèchement le sprint. Mais Marcelo CARVALHO ne s'en laissera pas compter par ce jeune et le repassera dans les derniers mètres. 

Bravo Antony, qui après son excellente performance à la Fédéral FFC JP DUBUISSON, (10eme) termine la saison de façon encourageante pour 2020.

Un autre représentant de l'OCCA était au départ, Michel ICARD, qui en d'autre temps aurait été là pour la gagne.

Un bémol toutefois. Après avoir été en tête du classement FSGT06 pendant presque toute la saison, l'OCCA a dû sur le fil céder sa place de leader au Cavigal.
Mais il reste encore une dernière course de côte le 27/10 avec l’ascension du Col de Braus...


Classement :
- 4 Antony ROLANT - 1er Junior
- 24 Michel ICARD
 DH

 
Antony ROLANT
Au départ : Antony ROLANT - Ousmanne SENE (futur OCCA) et au fond en bleu, Michel ICARD

Antony ROLANT à l'arrivée
Michel ICARD à l'arrivée.

 
Toujours la bonne humeur à la FSGT06
 
Nos partenaires pour la saison 2019

13/10/2019 - FFC - Championnat de France XCM Elite

Mathilde SAHUGUET 9eme au Championnat de France FFC VTT XCM Elite.

Après 20 années d'existence, l'Extrême sur Loue, à ORNANS (25), fait partie des événements moteurs pour le VTT en France.
Cette épreuve automnale poursuit son essor.
 
Surfant sur une dynamique, la manifestation s'est inscrite dans le monde du VTT international. 

Notre championne de VTT, Mathilde SAHUGUET, sans complexe, c'est alignée sur ce marathon dans la catégorie des Elites féminines. 
Parcours de 65 km et prés de 2000D+
Bien lui en a pris, elle décroche une superbe 9eme place.

Compte rendu de Mathilde SAHUGUET :

"🇫🇷 9ème sur les championnat de France XCM Élite 🇫🇷 🎉🎉🚴‍♀️🍾
Cette année, j'ai voulu me tester sur un format exigeant, le marathon VTT. 
Et quoi de mieux que de participer aux championnats de France de la discipline pour se confronter aux meilleures ? 

Je suis donc partie dans le Jura pour une course plus qu'humide, dans la boue et sous un ciel gris. L'extrême opposé de ce dont j'ai l'habitude 😂😂
 
Contente de ma course ! Il va falloir apprendre à appuyer un peu plus en montée, à se faire un peu mal, mais c'était une belle expérience pour une première participation à une course de ce niveau ! 
Devant, y'avait de vraies mobylettes !"

Mathilde SAHUGUET a en charge à l'OCCA la nouvelle Ecole de Cyclisme. Elle se déroule chaque mercredi, hors vacances scolaires, à partir de 14h00 aux parc des Bouillides (à coté du restaurant de La source).
DH 




Mathilde au départ, très concentrée...

... c'est parti !


6/10/2019 - FSGT - GP ville de Nice

Bouquet pour Louise SEEMANN JUNIQUE
Gabin FAVARD 2eme Minime
Ce Grand prix de la Ville de Nice FSGT était organisé par le CAVIGAL Nice Sport.
Le Tramway n'étant pas encore en service, c'est sur un circuit  plat 1.800 km, de part et d'autre de l'itinéraire du tram, derrière l'Allianz Riviera, que c'est déroulé deux courses distinctes.

Les caté 4/5/6/F/M sur 50 km et ensuite les 1/2/3/E/J/C sur 75 km.

Malgré des attaques incessantes, le deux courses on été un copié collé.
Chez les toutes, Cristiano CAMPOS a bien essayé plusieurs fois d'y aller, de provoquer une échappée avec un petit groupe, comme à CARROS cet été, mais rien à faire.

C'est donc par un sprint massif que les deux épreuves se sont soldées. Mais dans ces emballages finals, les représentants de l'OCCA n'ont pas été à la fête.

C'est avec plaisir que l'on a retrouvé Louise SEEMAN au départ et qui a été récompensée avec le bouquet de la 1ere féminine.

Classement OCCA :
1/2/3/J/E/C :
-  10 Crisitiano CAMPOS

4/5/6/F/M :
- 14 Patrick BUSI
- 26 Sébastien GONZALES
- 27 Gabin FAVARD - 2eme Minime
- 28 Julien CHOMARAT
- 34 Alain TOSELLO
- 42 Pascal GARNERO
- 45 Louise SEEMAN JUNIQUE - 1ere Féminine
DH
Louise SEEMAN JUNIQUE



La bonne humeur au départ
Cristiano CAMPOS en mode attaque.


L'OCCA devant le peloton des 4/5/6/M/C
La Mascotte de l'OCCA était là
Des supporters... à  4 pattes
















6/10/2019 - FFC - VTT Thorenc (06)

Carla PLAGNES et Mathilde SAHUGUET au top
Podium pour Clarisse VENIER

CR par Mathilde SAHUGUET :

"Ce dimanche, 6 coureurs de l'OCCA ont participé au XC de Thorenc : Benjamin, Lee, Clarisse, Carla, Louis et Mathilde

Un parcours très physique au programme, il fallait être costaud dans les montées.
 
Encore de belles performances chez les filles (Carla et Mathilde 1ères, Clarisse 2ème). 

De belles batailles chez les garçons aussi : Benjamin et Louis finissent 4ème de leur catégorie, tandis que Lee prend la 9ème place. Félicitations à tous !"

Classement :
 Poussin :
- 4 Benjamin CLUNNIE
- 9 Lee KIRSCH

Benjamine :
-  2 Clarisse VENIER

Cadette :
- 1 Carla PLAGNE

Cadet :
- 4 Louis GINESTE

Master F :
- 1 Mathilde SAHUGUET
DH































































18 au 22 aout 2019 : 19 eme Paris-Brest-Paris randonneur

Nos forçats de la route
Lucy CARR - Michel ICARD - Alain PAUSELLI - Patricia et Marc ICARD

Cette randonnée cyclotouristique organisée par l'Audax Club Parisien, sous l'égide de la FFCT (Fédération Française de Cyclotourisme),  se déroule tous les 4 ans, comme les JO, comme la Coupe du Monde de football.

A croire que la rareté fait le succès.

Cette année plus de 6 651 cyclistes venus du Monde entier représentant 76 nations ont pris le départ de cette randonnée. Les départs étaient organisées par vagues successives.

Il convient de préciser, que ce n'est pas une compétition, même si certains cherchent le "chrono". 

Il y'a quelques années, pas si lointaines, cette épreuve a fait l'objet de dérive de type compétition avec chasse au record de l'épreuve. La FFCT y a mis un terme.

De toute façon, la régularité d'une épreuve sur une distance comme celle là est très difficile, voir impossible à assurer et quand à la sécurité...

De fait, la performance réside dans la capacité physique et psychologique à réaliser ce raid de  plus de 1 227 km avec prés de 12 000 m D+, sans un seul col ! et avec, parfois, voir souvent une météo qui n'est pas celle de la Cote d'Azur, si, si... et le vent.

C'est la 19eme édition, en fait elle a été crée sous sa forme actuelle en... 1931 !

Mais le PBP, existait auparavant. C'était une épreuve du calendrier professionnel au même titre que Bordeaux Paris.

Un peu d'histoire :
Elle a était créée en 1891 par Pierre Giffard du Petit Journal
Cinq éditions ont lieu sur un rythme décennal jusqu'en 1931, puis deux autres en 1948 et 1951. 

L'organisation de la compétition est reprise en 1901 par le journal L'Auto-Vélo puis, après la guerre, par L'Équipe. Le statut des participants est amateur et professionnel de 1891 à 1931, puis uniquement amateur en 1948 et 1951. 

Par la suite, l'épreuve sera perpétuée uniquement sous la forme d'un brevet cyclotouriste, organisé en parallèle de la course à partir de 1931 : le Paris-Brest-Paris randonneur.

Le premier vainqueur en 1891 est Charles Terront. Maurice Garin, encore italien, gagne en 1901, il remportera le premier Tour de France deux ans plus tard mais sous la nationalité française. 

Deux autres Français inscrivent leur nom au palmarès : Émile Georget et Maurice Diot. Remportent également l'épreuve les Belges Louis Mottiat et Albert Hendrickx, ainsi que l'Australien Hubert Opperman
Pourles amateurs de chrono, le record a été établi en 1951  par Maurice Diot qui gagne en 38 h 55'.

Mais revenons à 2019 et à l'OCCA.
Tout d'abord, on ne s'engage pas comme cela pour participer au PBP.

Afin d'éviter des incidents, des problèmes de santé sur le parcours, il faut passer par des qualifications. 

ll est impératif d’avoir réalisé quatre Brevets de randonneurs mondiaux entre le 31 octobre 2018 et le 30 juin 2019 sur les distances de 200, 300, 400, et 600 km. !
Souvent ces brevets se déroulent dans des périodes climatiques qui ne sont pas forcément propice à la pratique "confortable" du vélo.

Mais PBP, c'est tout sauf une partie de plaisir. Il y'a eu des éditions ou les valeureux cyclistes ont bravé la pluie et le froid sur les 1 200 km. 

Il vaut mieux être préparé à être confronté au pire. Naturellement, il faut apprendre à rouler de nuit. La nuit, les repères sont différents , les embûches du parcours sont décuplées.

Un point positif, l’éclairage qui avec l'arrivée des diodes a fait d'énorme progrès, surtout en autonomie.

Donc, l'OCCA était présent au départ de Rambouillet le 18 aout 2019 avec cinq représentants :
- Michel ICARD, gros palmarès sur les courses traditionnelles, mais aussi un véritable spécialiste des ultra raides, le conseiller, le guide pour les autres membres de l'équipe.

- Lucy CARR, Championne de France FSGT en 2018,  médaille de Bronze en 2019 et médaille de Bronze également en Master FFC. Lucy en voulant participer à cette épreuve, s'est lancée dans un défi presque surnaturelle pour elle. Elle a appris à s'économiser, à gérer. 
C'est une des grosses difficultés pour des cyclistes de compétition habitués à faire des épreuves à fond entre 1h30 et 2h30 d'effort.
Savoir lever le pied, en garder sous la pédale ça s'apprend. Se connaitre, se découvrir sur des longues distances peut réserver des surprises. Passer dans des états seconds, c'est quelques choses de particuliers à vivre. Se demander pourquoi le corps répond toujours... ou plus.

- Alain PAUSELLI. Un adepte des cyclosportives et des randonnées au long cours, mais ce n'était pas gagné d'avance de pouvoir passer les sélection, mais ça l'a fait.


- Patricia et Marc ICARD : Marc est le frère de Michel. Lui aussi est un ancien coureur qui s'est lancé dans cette aventure en tandem, embarquant dans l'aventure Patricia, son épouse, avec lui.

Bonne nouvelle ! tous ont réussi avec des fortunes diverses, à rallier les 1200 km sain et sauf et ont effectué le parcours dans les temps impartis.
La solidarité du groupe a permis de vaincre les difficultés et les coups au moral.

Il est vrai, qu'à part lors de la journée de prise de dossard, la météo a été sympa avec eux.

Quelques commentaires après l'arrivée :

Lucy CARR :
"Ça c'est bien passé ce PBP. Petites douleurs de dos et au genou quand même. Une belle expérience que je referai volontiers dans 4 ans."

Alain PAUSELLI :
"Ça été une aventure très enrichissante sur le plan humain comme au niveau sportif. L organisation, les bénévoles, pédaler avec des cyclistes du monde entier, le public sur le bord de la route dans les ravitaillements, les gens qui offrent du café de l eau à manger spontanément devant chez eux. 
Ça a passé trop vite malgré la difficulté de l épreuve.
J'ai mis dans les 85h. Matériel OK. Perdu beaucoup de temps car gros problème de genou des le 500eme km. 
Heureusement j étais avec Michel ICARD et Lucy CARR qui m'ont soutenus moralement. Mais malgré cette galère c'est quand même un super souvenir.
Si je suis en capacité dans 4ans je le referai sans hésiter et pourtant c était dur"


Au final, malgré les épreuves qualificatives qui en principe permettent  de se préparer correctement, seulement 4 413 cyclistes ont réussi à terminer dans le temps imparti.

Certes, ce n'est pas une compétition au sens stricte, mais c'est tout de même un défi personnel, physique, humain qui malgré les exigences de préparation pour y participer, seul 66% ont réussi ce raide.

Félicitations à ces valeureux qui ont su dépasser leur souffrance, les infortunes et ont dignement représenté l'OCCA et la ville d'Antibes.

Merci à eux !
DH
Michel ICARD - Lucy CARR - Alain PAUSELLI au départ

Patricia et Marc ICARD

Ambiance à la prise de dossard

Une randonneuse... la bicyclette, naturellement.

Le soleil est là et la bonne humeur aussi pour le tandem ICARD.
Séance de récupération... active.
Le parcours du PBP 2019.
Ça se mérite !



8/09/2019 - Fete de la Jeunesse - Antibes

Une journée ensoleillée, festive et remplie de bonne humeur

Le dimanche 8 septembre, la route du bord de mer qui mène du Fort Carré d'Antibes à La Siesta, soit deux bons kilomètres, était pour la première fois réservée exclusivement aux piétons, cyclistes, rollers, patinettes... ceci dans le cadre de la Fête de la Jeunesse organisée par la Ville d'Antibes Juan les Pins.

Cette fête remplace la Journée des Associations qui se tenait dans l'enceinte du Fort Carré. En dehors de la privatisation de la route du bord de mer pour les déplacements doux, cette fête élargissait son panel d'associations présentes.

La Police Municipale d'Antibes, avec l'aide de bénévoles, ont assuré un service d'ordre à la hauteur de l'événement pour garantir la sécurité et la tranquillité de cette belle journée.

L'OCCA, comme chaque année, y tenait un stand. 
Une de ses activités a été par le prêt de vélos mis à la disposition par la Ville, d’emmener des jeunes faire une petite ballade d'initiation sur la route du bord de mer en toute sécurité.
Ça était l'occasion de prendre de nombreux contacts et de présenter les activités du club.

Ça était aussi l'occasion de lancer, de faire la promotion de l'Ecole de Cyclisme de l'OCCA avec la présence sur le stand de Mathilde SAHUGUET qui a en charge cette école pour les 6/12 ans. 

Rendez-vous tous les mercredi (hors vacances scolaires) à partir de 14h00 au Parc des Bouillides (Parking à coté du restaurant La Source).

Avec Mathilde, l'encadrement des ballades était assuré par Yves COSTA, Jean BROUDEUR et sur le stand pour l’accueil Dominique HERCKEL, Pierre HERMAND, Jean Pierre ZANINI...

Lors de cette journée, plus de 100 prêts de vélo on été réalisés.

Cette journée, qui a obtenu un franc succès, a été aussi l'occasion pour la Ville d'Antibes de tester la fermeture de cette portion de route du bord de mer.
Le résultat est que maintenant tous les 1er dimanche de chaque mois cette portion de route sera réservée aux piétons, cyclistes, rollers, trottinettes...

DH 







29/09/2019 - Les Bosses de Provence

Sonia MARSOLLIER clôture en beauté sa saison.
Podium pour Michel ICARD
Sonia MARSOLLIER n'est pas championne de France Master FFC par hazard.

Lors de cette cyclosportive, ex. Bosses du 13, la dernière de la saison, Sonia MARSOLLIER a fait étalage de toute sa classe.

Sonia clôture ainsi une saison parfaite, exceptionnelle, avec comme point d'orgue un titre de Championne de France FFC Master.

Sur le parcours de 93 km et 1685m D+, Sonia arrive au sprint pour la place de 1ere féminine au scratch.
Elle termine 80eme; 2eme Féminine et 1ere dans sa catégorie !

Commentaires par Sonia MARSOLLIER :
"La mondialette 🤪 les bosses de Provence aujourd’hui il ne fallait pas arriver avec des jambes de bois. 
Une course à bloque du début jusqu’à la fin. 
Je bats mon records sur l épreuve en 2h40. 
J'arrive au sprint pour finir 2ème femme et 80/1250 au scratch. 
Une course au top qui clôture ma saison 2019. 
Un grand merci à mes partenaires d entraînement les garçons du CCRG et le team Chico. Un gros clin d œil à mon mécano Gilles Feuillet et à Giant Toulon. Sans oublier le Green cycling Patrick François et l Occa Antibes"

Bravo Championne ! L'OCCA est fière de toi.

Mais Sonia n'était pas seule pour représenter l'OCCA.
L'inusable Antoine DELAGRANGE était là, toujours fidèle au couleur du club.
Un spécialiste des cyclosportives, Alain TOSELLO et Michel ICARD qui truste encore un podium.

Classement 93 km - 1685 D+ :
- 80 Sonia MARSOLLIER - 2eme Féminine - 1ere dans sa catégorie.

Classement 136 km- 2355 D+ :
- 307 Alain TOSELLO - 76eme dans sa caté.
- 407 Atoine DALAGRANGE - 35 eme dans sa caté.
 
Classement 160 km- 2879 D+ :
 - 64 Michel ICARD - 3eme dans sa caté.

DH