Pages vues

Articles les plus consultés / 30 jours

mercredi 16 octobre 2019

6/10/2019 - FFC - VTT Thorenc (06)

Carla PLAGNES et Mathilde SAHUGUET au top
Podium pour Clarisse VENIER

CR par Mathilde SAHUGUET :

"Ce dimanche, 6 coureurs de l'OCCA ont participé au XC de Thorenc : Benjamin, Lee, Clarisse, Carla, Louis et Mathilde

Un parcours très physique au programme, il fallait être costaud dans les montées.
 
Encore de belles performances chez les filles (Carla et Mathilde 1ères, Clarisse 2ème). 

De belles batailles chez les garçons aussi : Benjamin et Louis finissent 4ème de leur catégorie, tandis que Lee prend la 9ème place. Félicitations à tous !"

Classement :
 Poussin :
- 4 Benjamin CLUNNIE
- 9 Lee KIRSCH

Benjamine :
-  2 Clarisse VENIER

Cadette :
- 1 Carla PLAGNE

Cadet :
- 4 Louis GINESTE

Master F :
- 1 Mathilde SAHUGUET
DH































































mardi 15 octobre 2019

18 au 22 aout 2019 : 19 eme Paris-Brest-Paris randonneur

Nos forçats de la route
Lucy CARR - Michel ICARD - Alain PAUSELLI - Patricia et Marc ICARD

Cette randonnée cyclotouristique organisée par l'Audax Club Parisien, sous l'égide de la FFCT (Fédération Française de Cyclotourisme),  se déroule tous les 4 ans, comme les JO, comme la Coupe du Monde de football.

A croire que la rareté fait le succès.

Cette année plus de 6 651 cyclistes venus du Monde entier représentant 76 nations ont pris le départ de cette randonnée. Les départs étaient organisées par vagues successives.

Il convient de préciser, que ce n'est pas une compétition, même si certains cherchent le "chrono". 

Il y'a quelques années, pas si lointaines, cette épreuve a fait l'objet de dérive de type compétition avec chasse au record de l'épreuve. La FFCT y a mis un terme.

De toute façon, la régularité d'une épreuve sur une distance comme celle là est très difficile, voir impossible à assurer et quand à la sécurité...

De fait, la performance réside dans la capacité physique et psychologique à réaliser ce raid de  plus de 1 227 km avec prés de 12 000 m D+, sans un seul col ! et avec, parfois, voir souvent une météo qui n'est pas celle de la Cote d'Azur, si, si... et le vent.

C'est la 19eme édition, en fait elle a été crée sous sa forme actuelle en... 1931 !

Mais le PBP, existait auparavant. C'était une épreuve du calendrier professionnel au même titre que Bordeaux Paris.

Un peu d'histoire :
Elle a était créée en 1891 par Pierre Giffard du Petit Journal
Cinq éditions ont lieu sur un rythme décennal jusqu'en 1931, puis deux autres en 1948 et 1951. 

L'organisation de la compétition est reprise en 1901 par le journal L'Auto-Vélo puis, après la guerre, par L'Équipe. Le statut des participants est amateur et professionnel de 1891 à 1931, puis uniquement amateur en 1948 et 1951. 

Par la suite, l'épreuve sera perpétuée uniquement sous la forme d'un brevet cyclotouriste, organisé en parallèle de la course à partir de 1931 : le Paris-Brest-Paris randonneur.

Le premier vainqueur en 1891 est Charles Terront. Maurice Garin, encore italien, gagne en 1901, il remportera le premier Tour de France deux ans plus tard mais sous la nationalité française. 

Deux autres Français inscrivent leur nom au palmarès : Émile Georget et Maurice Diot. Remportent également l'épreuve les Belges Louis Mottiat et Albert Hendrickx, ainsi que l'Australien Hubert Opperman
Pourles amateurs de chrono, le record a été établi en 1951  par Maurice Diot qui gagne en 38 h 55'.

Mais revenons à 2019 et à l'OCCA.
Tout d'abord, on ne s'engage pas comme cela pour participer au PBP.

Afin d'éviter des incidents, des problèmes de santé sur le parcours, il faut passer par des qualifications. 

ll est impératif d’avoir réalisé quatre Brevets de randonneurs mondiaux entre le 31 octobre 2018 et le 30 juin 2019 sur les distances de 200, 300, 400, et 600 km. !
Souvent ces brevets se déroulent dans des périodes climatiques qui ne sont pas forcément propice à la pratique "confortable" du vélo.

Mais PBP, c'est tout sauf une partie de plaisir. Il y'a eu des éditions ou les valeureux cyclistes ont bravé la pluie et le froid sur les 1 200 km. 

Il vaut mieux être préparé à être confronté au pire. Naturellement, il faut apprendre à rouler de nuit. La nuit, les repères sont différents , les embûches du parcours sont décuplées.

Un point positif, l’éclairage qui avec l'arrivée des diodes a fait d'énorme progrès, surtout en autonomie.

Donc, l'OCCA était présent au départ de Rambouillet le 18 aout 2019 avec cinq représentants :
- Michel ICARD, gros palmarès sur les courses traditionnelles, mais aussi un véritable spécialiste des ultra raides, le conseiller, le guide pour les autres membres de l'équipe.

- Lucy CARR, Championne de France FSGT en 2018,  médaille de Bronze en 2019 et médaille de Bronze également en Master FFC. Lucy en voulant participer à cette épreuve, s'est lancée dans un défi presque surnaturelle pour elle. Elle a appris à s'économiser, à gérer. 
C'est une des grosses difficultés pour des cyclistes de compétition habitués à faire des épreuves à fond entre 1h30 et 2h30 d'effort.
Savoir lever le pied, en garder sous la pédale ça s'apprend. Se connaitre, se découvrir sur des longues distances peut réserver des surprises. Passer dans des états seconds, c'est quelques choses de particuliers à vivre. Se demander pourquoi le corps répond toujours... ou plus.

- Alain PAUSELLI. Un adepte des cyclosportives et des randonnées au long cours, mais ce n'était pas gagné d'avance de pouvoir passer les sélection, mais ça l'a fait.


- Patricia et Marc ICARD : Marc est le frère de Michel. Lui aussi est un ancien coureur qui s'est lancé dans cette aventure en tandem, embarquant dans l'aventure Patricia, son épouse, avec lui.

Bonne nouvelle ! tous ont réussi avec des fortunes diverses, à rallier les 1200 km sain et sauf et ont effectué le parcours dans les temps impartis.
La solidarité du groupe a permis de vaincre les difficultés et les coups au moral.

Il est vrai, qu'à part lors de la journée de prise de dossard, la météo a été sympa avec eux.

Quelques commentaires après l'arrivée :

Lucy CARR :
"Ça c'est bien passé ce PBP. Petites douleurs de dos et au genou quand même. Une belle expérience que je referai volontiers dans 4 ans."

Alain PAUSELLI :
"Ça été une aventure très enrichissante sur le plan humain comme au niveau sportif. L organisation, les bénévoles, pédaler avec des cyclistes du monde entier, le public sur le bord de la route dans les ravitaillements, les gens qui offrent du café de l eau à manger spontanément devant chez eux. 
Ça a passé trop vite malgré la difficulté de l épreuve.
J'ai mis dans les 85h. Matériel OK. Perdu beaucoup de temps car gros problème de genou des le 500eme km. 
Heureusement j étais avec Michel ICARD et Lucy CARR qui m'ont soutenus moralement. Mais malgré cette galère c'est quand même un super souvenir.
Si je suis en capacité dans 4ans je le referai sans hésiter et pourtant c était dur"


Au final, malgré les épreuves qualificatives qui en principe permettent  de se préparer correctement, seulement 4 413 cyclistes ont réussi à terminer dans le temps imparti.

Certes, ce n'est pas une compétition au sens stricte, mais c'est tout de même un défi personnel, physique, humain qui malgré les exigences de préparation pour y participer, seul 66% ont réussi ce raide.

Félicitations à ces valeureux qui ont su dépasser leur souffrance, les infortunes et ont dignement représenté l'OCCA et la ville d'Antibes.

Merci à eux !
DH
Michel ICARD - Lucy CARR - Alain PAUSELLI au départ

Patricia et Marc ICARD

Ambiance à la prise de dossard

Une randonneuse... la bicyclette, naturellement.

Le soleil est là et la bonne humeur aussi pour le tandem ICARD.
Séance de récupération... active.
Le parcours du PBP 2019.
Ça se mérite !



vendredi 11 octobre 2019

8/09/2019 - Fete de la Jeunesse - Antibes

Une journée ensoleillée, festive et remplie de bonne humeur

Le dimanche 8 septembre, la route du bord de mer qui mène du Fort Carré d'Antibes à La Siesta, soit deux bons kilomètres, était pour la première fois réservée exclusivement aux piétons, cyclistes, rollers, patinettes... ceci dans le cadre de la Fête de la Jeunesse organisée par la Ville d'Antibes Juan les Pins.

Cette fête remplace la Journée des Associations qui se tenait dans l'enceinte du Fort Carré. En dehors de la privatisation de la route du bord de mer pour les déplacements doux, cette fête élargissait son panel d'associations présentes.

La Police Municipale d'Antibes, avec l'aide de bénévoles, ont assuré un service d'ordre à la hauteur de l'événement pour garantir la sécurité et la tranquillité de cette belle journée.

L'OCCA, comme chaque année, y tenait un stand. 
Une de ses activités a été par le prêt de vélos mis à la disposition par la Ville, d’emmener des jeunes faire une petite ballade d'initiation sur la route du bord de mer en toute sécurité.
Ça était l'occasion de prendre de nombreux contacts et de présenter les activités du club.

Ça était aussi l'occasion de lancer, de faire la promotion de l'Ecole de Cyclisme de l'OCCA avec la présence sur le stand de Mathilde SAHUGUET qui a en charge cette école pour les 6/12 ans. 

Rendez-vous tous les mercredi (hors vacances scolaires) à partir de 14h00 au Parc des Bouillides (Parking à coté du restaurant La Source).

Avec Mathilde, l'encadrement des ballades était assuré par Yves COSTA, Jean BROUDEUR et sur le stand pour l’accueil Dominique HERCKEL, Pierre HERMAND, Jean Pierre ZANINI...

Lors de cette journée, plus de 100 prêts de vélo on été réalisés.

Cette journée, qui a obtenu un franc succès, a été aussi l'occasion pour la Ville d'Antibes de tester la fermeture de cette portion de route du bord de mer.
Le résultat est que maintenant tous les 1er dimanche de chaque mois cette portion de route sera réservée aux piétons, cyclistes, rollers, trottinettes...

DH 







lundi 7 octobre 2019

29/09/2019 - Les Bosses de Provence

Sonia MARSOLLIER clôture en beauté sa saison.
Podium pour Michel ICARD
Sonia MARSOLLIER n'est pas championne de France Master FFC par hazard.

Lors de cette cyclosportive, ex. Bosses du 13, la dernière de la saison, Sonia MARSOLLIER a fait étalage de toute sa classe.

Sonia clôture ainsi une saison parfaite, exceptionnelle, avec comme point d'orgue un titre de Championne de France FFC Master.

Sur le parcours de 93 km et 1685m D+, Sonia arrive au sprint pour la place de 1ere féminine au scratch.
Elle termine 80eme; 2eme Féminine et 1ere dans sa catégorie !

Commentaires par Sonia MARSOLLIER :
"La mondialette 🤪 les bosses de Provence aujourd’hui il ne fallait pas arriver avec des jambes de bois. 
Une course à bloque du début jusqu’à la fin. 
Je bats mon records sur l épreuve en 2h40. 
J'arrive au sprint pour finir 2ème femme et 80/1250 au scratch. 
Une course au top qui clôture ma saison 2019. 
Un grand merci à mes partenaires d entraînement les garçons du CCRG et le team Chico. Un gros clin d œil à mon mécano Gilles Feuillet et à Giant Toulon. Sans oublier le Green cycling Patrick François et l Occa Antibes"

Bravo Championne ! L'OCCA est fière de toi.

Mais Sonia n'était pas seule pour représenter l'OCCA.
L'inusable Antoine DELAGRANGE était là, toujours fidèle au couleur du club.
Un spécialiste des cyclosportives, Alain TOSELLO et Michel ICARD qui truste encore un podium.

Classement 93 km - 1685 D+ :
- 80 Sonia MARSOLLIER - 2eme Féminine - 1ere dans sa catégorie.

Classement 136 km- 2355 D+ :
- 307 Alain TOSELLO - 76eme dans sa caté.
- 407 Atoine DALAGRANGE - 35 eme dans sa caté.
 
Classement 160 km- 2879 D+ :
 - 64 Michel ICARD - 3eme dans sa caté.

DH




samedi 5 octobre 2019

29/09/2019 - FFC - Journée Cycliste d'Aubagne

Victor HENNEQUIN et Bastien RIDEL sur le Podium
Raffael ZARBO seul contre tous !

Compte rendu par Arnaud RIDEL :
"Un pied dans la cour des "grands" pour les Minimes de l'OCCA

Ce dimanche la Team Minimes de l'OCCA s'est déplacée à Aubagne pour la dernière course FFC de la saison sur route dans la région. Bastien RIDEL, Constantin HENNEQUIN, Gabin FAVARD et Victor HENNEQUIN font partis de l'effectif présent. 
Au programme 39 kms à parcourir sur un circuit plat d'un peu plus d'un kilomètre.

Le nombre d'engagés dans la catégorie Minimes, étant très limité, les commissaires, en accord avec les jeunes et les encadrants, décident de regrouper Minimes et Cadets au sein d'une même course. 
Un avant goût de ce qui les attendra l'année prochaine... 

Ainsi nos 4 Minimes vont pouvoir courir avec leur copain Cadet, à savoir Raffaél ZARBO.

La course est très animée avec des accélérations et des temps morts. Les tentatives d'échappées sont nombreuses dés le départ. 
Le premier à en faire les frais est Victor qui se trouve rapidement lâché avec un Cadet. Ensuite Gabin ne se sent pas bien. Il est contraint à l'abandon. 

Restent dans le peloton, Bastien et Constantin. Les différentes accélérations rejettent Bastien du peloton. Constantin semble s'accrocher. 
Mais il lâche au bout du compte et chute malheureusement seul. 

Repris par le peloton Victor est le plus malin et reste calé dans les roues. 
Il revient sur Bastien qui n'arrive pas à s'accrocher au peloton.

Au final, Victor se classe 2ème et Bastien 3ème dans la catégorie des Minimes.

Chez les Cadets, l'homme le plus fort est incontestablement Raffael ZARBO

Trop fort. Tellement impressionnant, que les autres ont vite compris que c'était la roue à prendre. 
La "pancarte" est énorme ! A chaque attaque de Saint-Antoine La Gavotte ou de Marseille, c'est Raffaél qui revient seul sur les échappés. 
Sans aucune aide des autres coureurs. Difficile de courir seul face à des équipes. 

Raffaél contre le reste du peloton... 
Le résultat reste bien anecdotique ! (8 eme)

Sa supériorité incontestable dérange au sein du peloton, c'est regrettable !!!!! 
Mais Raf est animé par une force mentale et physique qui le porteront loin, très loin. 
Il est temps qu'il rejoigne l'année prochaine la Team Juniors de l'OCCA avec qui il accomplira de très belles choses. 
Nous en sommes tous convaincus."

Podium Minime : 2 Victor HENNEQUIN - 3 Bastien RIDEL
Une belle Equipe de copains !
Cadet et Minimes de l'OCCA ensemble au départ



jeudi 3 octobre 2019

29/09/2019 - FSGT - GP de Castagniers

Ça sent la fin de saison !
Podium pour Cristiano CAMPOS

Ce Grand Prix de Castagniers, organisé par le Sprinter Club de Nice, cette année revêtait un format particulier.

Il se déroulait sous la forme de deux courses de côte sur le même parcours, avec classement aux temps cumulés.
Tout d'abord, une course en ligne, puis un Contre la Montre. Court, mais intense comme effort.

Le parcours : 4.200 km pour 263 mD+, soit une pente moyenne de 6.3 %, départ en bas de la côte de Castagniers, coté plaine du Var, et arrivée à l'entrée du village perché de Castagniers.

Naturellement, sous ce format, l'épreuve ne pouvait pas apriori échapper à un grimpeur. 

39 coureurs cumulés dans toutes les catégories ont pris le départ.

Ce sont les Juniors du SCN qui ont fait la loi sur les deux manches et au classement général.

La victoire est revenue au prometteur Paul HIRSINGER J2 devant Louis HOUILLER J1.
On retrouve dans le top 8, 4 juniors, mais pas ceux de l'OCCA qui avaient besoin de souffler un peu. Dommage.

Seulement 4 représentants pour l'OCCA, mais avec un podium pour Cristiano CAMPOS en caté 2 où il prend la 3eme place.
A noter que Jean Ousmane SENE (SCN) qui rejoindra l'OCCA pour la saison à venir, a terminé 9eme et 3eme espoir.

Classement
- 10 Cristiano CAMPOS, 3eme caté 2
- 22 Sébastien GONZALES
- 23 Patrick BUSI
- 29 Julien CHOMARAT 
DH
Cristiano CAMPOS en plein action




 

vendredi 27 septembre 2019

22/09/2019 - La Mercan'Tour Madone Peille

Deux doublés pour l'OCCA
Mathilde SAHUGUET et Lucy CARR - Michel ICARD et Philippe BOUDEVILLE
1 scratch et 3 victoires de catégorie.
 
Cette cyclosportive était la dernières manche du Challenge  Granfondo 2019 des Alpes-Maritimes.

Ce « Challenge Granfondo Alpes-Maritimes » regroupait cette année 8 épreuves dont une 100% féminine et une en Italie : la célèbre Fausto Coppi!

De Nice à Peille en passant par Vence, La Gaude, Guillaumes, Valberg Cuneo et Saint Martin Vésubie, ces épreuves ont permis de découvrir tous les plus beaux cols des Alpes-Maritimes des deux côtés de la frontière franco-italienne. 

Au programme : les cols de Vence, de l’Ecre, de la Porte, du Turini, du Braus, de la Cayolle, de la Bonette, de la Couillole, de Fauniera, de la Madone…

Des itinéraires sauvages, préservés dans des sites naturels d’exception pour découvrir la Côte d’Azur côté montagne!

Ceci a été possible par l'implication du Département 06, de la Commune de Peille pour cette dernière manche, de la FFC06, de la FSGT06 et de nombreux partenaires privés.

Pour cette belle épreuve, deux parcours étaient proposés aux concurrents.
- 80 km et 2000 m D+ : Départ de Peille, puis l'Escaréne, Lucéram, Col de l'Ablé / Braus, Col de Castillon, Menton et arrivée au sommet du Col de la Madone

- 111 km et 2725 m D+ : Même parcours, mais avec un détour par le Col de Nice et le Col St Roch.

Plus de 200 inscrits pour ces deux épreuves de fin de saison. Malheureusement, une invitée non désirée s'est manifestée lors de cette épreuves : la pluie !

Par souci de sécurité, les organisateurs on pris la décision d’orienter tous les participants sur le parcours de 80 km.

Et c'est sous une pluie froide que moins d'une centaine de courageux et courageuses se sont élancés.

Quatre représentants de l'OCCA ont répondu présent.

En fait ce sont quatre durs au mal et presque étanche qui ont pris le départ et ont terminé.

Lucy CARR, qui revient du Paris Brest Paris randonneur, Mathilde SAHUGUET, vététiste aguerrie, Michel ICARD qui a également participé à Paris Brest Paris et Philippe BOUDEVILLE spécialiste des cyclosportives en haute montagne. 

Tous des Cyclistes endurcis, rodés aux conditions météo extrêmes, des exemples pour ceux que deux gouttes d'eau tiède rebutent.

Quatre au départ, quatre à l'arrivée et quatre sur les podiums. En prime, deux doublées !
BRAVO !!!

Classement :
- 21 Michel ICARD - 1er caté 60a+
- 29 Mathilde SAHUGUET - 1ere Féminine - 1ére dans sa caté.
- 35 Philippe BOUDEVILLE - 2eme caté 60a+
- 54 Lucy CARR - 2eme Féminine - 1ere dans sa caté.

Le podium Féminin : Lucy CARR et Mathilde SAHUGUET
Philippe BOUDEVILLE et Michel ICARD

Mathilde SAHUGUET, récupération et réhydratation...
Lucy CARR, étanche qu'on vous dit !
Mathilde SAHUGUET (40) au chaud dans le peloton, ou presque.


 
 

jeudi 26 septembre 2019

22/09/2019 - FFC Nationale Junior - Classic JP DUBUISSON

Antony ROLANT tout proche de l'exploit !
Paul HENNEQUIN en mode guerrier.
Cette Classic Junior Fédéral a vu au départ à Chazemais (03) un peloton d'environ 80 Juniors qui se sont élancés pour un parcours de 120 km.

Deux boucles distinctes à parcourir du côté de Montluçon. La première de 15,200 km, "mal plate", tout en ondulations, à parcourir 3 fois. Puis un parcours de transition entre les deux circuits de 3 km en faux plat montant.
Le deuxième circuit de 14,400 km à parcourir 5 fois est agrémenté de deux côtes : celle qui mène vers la ligne d'arrivée située à Huriel, longue d'environ 1 km, avec une pente moyenne de 5% et celle, un peu plus loin où seront jugés les GPM qui offre des passages à 10%.

Au départ, certes les meilleurs nationaux ne sont pas présents, car championnat du monde oblige, mais quelques têtes d'affiche bien connues du peloton Junior national sont venus compléter leur palmarès.

Tout d'abord Loris TRASTOUR, le vainqueur sortant, Joris CHAUSSINAND 5eme Tour Valmorey UCI, 2eme cpt Auvergne Rhône-Alpes et 3eme du CLM, Alexis DELZANGLE 2eme étape1 Tour du Gévaudan, Romain CHARCOSSET (le future vainqueur) 1er Flandre Charentaise et 1er à la Classique Bourbon Junior, Théo DEGACHE 6eme Tour Gironde UCI, Mattéo VERCHER 6eme Coupe France Junior... et aussi Kévin MONLEZUN 2eme Tour du Morbihan et pour ceux qui ont suivi le championnat de France Junior sur le site de la FFC, dans l'échappée finale, proche de l'arrivée, ils étaient trois, un disparait sur bris de matériel, c'était lui.

Nos deux Juniors, Antony ROLANT et Paul HENNEQUIN avaient donc fort à faire. Le 06 était également représenté par Louis HOUILLER (SC Nice) J1 également. Tous les trois sortaient du Trofeo BUFFONI (UCI).

Il était donc envisageable que la préparation et la confiance engrangée en participant à cette épreuve UCI pouvaient avoir de bonnes répercussions sur ce JP Dubuisson.

En fait, ils avaient de bonnes sensations nos Juniors, peut être même un peu trop. Lors du 1er tour du circuit "mal plat", radio tour annonce des échappées avec Louis HOUILLER dans le coup. 
La partie de manivelles avec le peloton  durera 7 km sans dépasser les 20". C'est pas grand chose, mais à tout de même 43 km/h de moyenne. 
Nouvelle échappée, cette fois c'est Paul HENNEQUIN qui s'y colle. Repris, mais il repart et de nouveau repris. 
Dans la voiture DS, on s’inquiète pour Paul qui risque de payer cache cette débauche d'énergie.

Et bien non ! Lors du 3eme et dernier tour "mal plat", 4 coureurs prennent le large. 
Ils ont 40" d'avance en abordant la route de liaison vers le circuit final. 

Dans cette liaison, des coureurs partent en contre dont... Paul HENNEQUIN. Ils sont repris au pied de la cote qui mène à l'arrivée. 
On peut penser cette fois-ci que Paul HENNEQUIN va être irrémédiablement lâché. C'est sans compter sur sa pugnacité et ses talents de descendeur qui lui permettent pratiquement à chaque tour de revenir dans le peloton des favoris, lequel au fil des tours s'amenuise.

Et Antony ROLANT ? Et bien il fait comme la plus part des favoris, il attend son heure, bien au chaud dans le peloton qui se désagrège et se reforme au fil des tours et des attaques.

Dans le dernier tour, l'échappée de quatre et reprise et 2 coureurs prennent une vingtaine de secondes d'avance. Ils iront au bout.

Paul HENNEQUIN, toujours présent, mais sentant qu'il a brulé beaucoup d'énergie, se met en tête du peloton, composé d'une trentaine d'unités, et dans la descente qui précède la cote d'arrivée il étire ce peloton. Antony ROLANT, qui a aussi de très bonne qualité de descendeur, le suit.

A l'entame de cette ultime ascension, Paul HENNEQUIN s'écarte. Antony ROLANT bien placé, peut-être un peu fébrile de se retrouver dans cette situation pour la 1ere fois de sa jeune carrière,  celle de faire un podium dans une épreuve Nationale, envoie les Watts à 800 m de la ligne d'arrivée. C'est long 800 m dans ces conditions et avec les "clients" qui se sont accrochés à son porte bagage, ça ne pardonne pas.

Antony se fait déborder dans les 200 derniers mètres de cette côte, mais il résiste bien et va chercher pour la 1ere fois de sa carrière un tops 10 dans une épreuve fédérale Junior.
10eme et 3eme J1 !

Derrière, Paul HENNEQUIN, qui a limité la casse, s'offre un top 20.
19eme et 7eme J1.

Louis HOUILLER, qui de son aveu a eu du mal à se remettre de son échappée, a réussi à se maintenir dans le peloton des favoris. Il termine, dans ces conditions, à une encourageante 23eme place.

Que serait-il advenu si Paul HENNEQUIN était restait tranquille dans les 50 premiers kilomètres avec une arrivée comme celle-là ? Mais Paul est un guerrier ! on ne peut pas lui enlever cette qualité.

Quoiqu’il en soit, les résultats de cette fin de saison sont pleins d’enseignements et d’espoirs pour leur saison de Junior 2 en 2020.

Que de progrès réalisés depuis le mois de mars pour ces deux jeunes qui ont amélioré leur performance de mois en mois; "Step by step".
Mais la saison n'est pas encore terminée et ils ont encore envie de courir. C'est bon signe.

DH
G à D : Paul HENNEQUIN - Antony ROLANT
Signature au départ
Les partenaires de l'OCCA pour la saison 2019


mercredi 25 septembre 2019

22/09/2019 - FSGT - Trophée des Champions

Cette fois-ci pas de Trophée pour l'OCCA !

Le Trophée des Champions est historiquement "la" course de fin de saison dans les Alpes -Maritime. 
Elle était déjà au calendrier dans les années 70, organisée par une autre fédération.

L'épreuve, pendant plusieurs années, se déroulait en deux parties : un CLM individuel et une course en ligne dans l’arrière pays.

Les temps ont changé et pas qu'en positif.  Cette année, cette épreuve s'est cantonnée dans la ZI de Carros sous la forme d'un vire-vire.

Rendons hommage aux organisateurs  de s'être mobilisés et avoir pu organiser cette épreuve, même sous cette forme. Une course est une course et  pas que pour les grimpeurs.

La météo, ah oui la météo ! Elle annonçait pas que du soleil, c'est un euphémisme.

Le résultat :  34 coureurs seulement au départ dans toutes les catégories et que deux de l'OCCA.

Chez les minimes, aucun coureur de l'OCCA sur la ligne de départ. 
Heureusement que le VC Rochevillois avait délégué 4 minimes.

Question : les Minimes Rochevillois sont-ils plus étanches, plus résistants aux intempéries que les minimes de l'OCCA ? Question existentielle non dénuée d’intérêt quand on ambitionne ou que l'on rêve un tant soit peut d'être coureur cycliste.
Certes, Rocheville est en hauteur et donc ils doivent avoir un climat plus rude que celui d'Antibes, donc une meilleure accoutumance... ou pas.

Surprise ! un petit soleil au départ, pas de pluie pour la course des caté 6 et minime et des 4/5 et cadet.
Pour les 1/2/3/E/J pas de pluie au départ... mais les derniers tours ont effectivement étaient bien arrosés. Ouf ! la pluie tant attendue est bien arrivée.

Course 4/5/C :
Notre représentant, Alain TOSSELO, termine 13eme et 3eme caté5.

Course 1/2/3/E/J :
Cristiano CAMPOS a bien tenté d'animer la course, mais les trombes d'eau ont eu raison de son enthousiasme.

Bravo à eux de s'être levés et d'avoir pris le départ.

Merci à L’IFC NICE CYCLISME et à tous les bénévoles pour avoir pu organiser cette épreuve.
DH
Alain TOSELLO au départ...
... et Alain à l'arrivée.
Cristiano CAMPOS au départ...




.

mardi 24 septembre 2019

15/09/2019 - FSGT - GP Pays de Grasse

Louis GINESTE 2eme chez les Cadets

Ce 2eme Grand Prix du Pays de Grasse c'est déroulé sur une belle journée d'été.

Plus de 60 coureurs travaillistes toute catégorie ont pris le départ de Grasse pour une épreuve de 67 km, mais 2100 m D+,  tour de même !
Parcours taillé pour les grimpeurs.

Échauffement groupé car pour des raisons d’autorisation le parcours de Grasse à St Vallier était neutralisé.

Départ à la sortie de St Vallier avec le Col Ferrier pour faire monter le cardio, puis direction Pont du Loup d'Andon ou le peloton récupère les Minimes et les Cadets. 

Le village de Gréoliére et pour finir l'enchainement Cipiéres /  Gourdon où est jugé l'arrivée.

Quatre coureurs de l'OCCA ont pris le départ.
Le parcours et le niveau toute catégorie ne leur ont pas permis de jouer les premiers rôles.

Chez les Cadets, Louis GINESTE s'est battu jusqu'au bout et a du s’incliner au sprint derrière Yohann SCARCELLA (CA Peymenade).

Bravo à nos quatre valeureux.
DH

Classement Toute catégorie :
- 28 Sébastien GONZALES - 6eme caté4
- 29 Patrick BUSI - 7eme caté4
- 45 Julien CHOMARAT - 15eme caté4

Classement Cadet :
 - 1 Yohann SCARCELLA (CA Peymenade)
- 2 Louis GINESTE

 
Louis GINESTE

L'arrivée des Cadets : Yohann SCARCELLA et Louis GINESTE

Patrick BUSI
Sébastien GONZALES
Julien CHOMARAT